Utile: prime pour des projets communautaires

Le label Fairtrade Max Havelaar comprend une prime pour des projets communautaires tels que des puits d'eau potable, des écoles et autres.
Tout ne va pas de soi
Des écoles, de l'eau potable ou la visite d'un médecin: ce qui nous semble évident, ne l'est pas pour tout le monde. Surtout pas quand on vit dans un pays en voie de développement.

C'est la raison pour laquelle le label Fairtrade Max Havelaar est le seul à inclure une prime Fairtrade fixe et contraignante, destinée à des projets communautaires. Cette prime est versée directement à chaque achat sur un compte spécifique séparé des fermes floricoles.
Qui décide comment l'argent est utilisé?
Au cours de réunions menées sur une base démocratique, les travailleurs des plantations décident de ce qu'ils vont faire de cet argent.

Il pourra s'agir, notamment, de la construction de puits d'eau potable ou d'écoles ou encore du subventionnement de visites chez le dentiste.
Prenons, par exemple, la ferme floricole Inversiones Ponte Tresa, sur le Cayambe, en Equateur.

Les travailleurs y bénéficient d'une assurance maladie et de soins médicaux pour eux et leurs familles. D'autre part, la prime a déjà permis de verser de nombreuses bourses d'études à des travailleurs et à leurs enfants. Un formateur en informatique a également été engagé.
Surtout, la prime Fairtrade a permis de proposer des microcrédits allant jusqu'à 500 dollars USD, utilisés principalement pour la construction de maisons, pour créer de nouvelles entreprises et pour promouvoir les activités commerciales des femmes.

Plus de sujets sur Max Havelaar