Egalité - dépasse progressivement le stade de la déclaration d'intention

Si vous doutez du bien-fondé de la Journée de la femme, nous vous révélons la situation des droits individuels et politiques de la femme en Suisse il n'y a pas si longtemps.
Jusqu'en 1962, les enseignantes n'avaient pas le droit de se marier
Qui doute du bien-fondé de la Journée internationale de la femme se trouve dans une situation enviable. Car il (ou elle) n’a apparemment pas connu l’époque où la vie des femmes était encore très difficile, en Suisse aussi. Longtemps, les filles pouvaient se considérer heureuses d’avoir le droit de fréquenter une école supérieure, et le choix du métier, ce n’était pas gagné non plus.

Ou saviez-vous qu’au début des années 1960 encore, les femmes en Suisse ne pouvaient pas faire d’apprentissage à la poste? Ou que jusqu’en 1962 les enseignantes dans le canton de Zurich n’avaient pas le droit de se marier?
Jusqu'en 1988, une femme était pratiquement à la merci de son mari
Mentionnons aussi que jusqu’en 1988, d’après le droit matrimonial suisse, le mari était le chef de famille, ce qui lui donnait notamment le droit de gérer le patrimoine du couple à son gré et même d’interdire à sa femme (ou à sa fille) de travailler en dehors de la maison. En Suisse, les femmes durent aussi attendre fort longtemps pour obtenir le droit de vote.

De nos jours, c’est heureusement différent car on rencontre des femmes pratiquement partout. Les filles fréquentent des écoles supérieures, votent aux élections en tant qu'adultes et sont également de plus en plus représentées dans la direction des entreprises.

Voulez-vous surprendre une femme spéciale?

Afficher tout

Autres sujets concernant la Journée de la femme